box’n services intègre le programme Orange #FemmesEntrepreneuses

Elles sont jeunes et elles ont envie d’entreprendre. Dix femmes de l’Ouest ont été choisies par Orange dans le cadre de son opération #FemmesEntrepreneuses. De quoi les aider à se développer.

Elles sont dix et sont pétillantes. Dix entrepreneuses qui ont décidé de lancer leur strat-up dans des domaines d’activité très différents. Par exemple, Marion Tesson, avec box’n services, veut créer une conciergerie connectée.

Amélie Arcile et Anne-Laure Mesguen ont créé Benevolt, une plateforme de mise en relation entre bénévoles et associations de l’Ouest. Ou encore Melissa Plaza qui s’appuie sur son expérience de footballeuse professionnelle pour coacher, animer et dispenser des formations sur l’égalité homme femme…

<…>

Alors qui a dit que les femmes de l’Ouest n’étaient pas moteurs ? D’autant qu’elles ne manquent pas d’idée ni de ténacité.

Hier, ces dix entrepreneuses se sont retrouvées dans les locaux de B-Com à Rennes, dans le cadre de l’opération #FemmesEntrepreneuses initiée par Orange. « Cette initiative a été lancée en septembre par Fabienne Dulac, directrice générale adjointe d’Orange, explique Pierre Jacobs, directeur d’Orange Ouest. L’idée est d’apporter le soutien d’un grand groupe, et sous différentes formes, à  femmes qui entreprennent en France. »

 

Des start-up plus performantes

Dix ont été repérées dans l’Ouest, « Elles n’ont pas candidaté. C’est nous qui les avons repérées lors d’évènements, de manifestations où nous en avions entendu parlé. »

Des start-up qui vont pouvoir bénéficier de conseils, d’une aide au développement de leur activité mais aussi de la mise à disposition du centre de tests clients d’Orange ou d’un soutien des professionnels de la communication du groupe.

En France, aujourd’hui, seulement % des start-up sont créées par des femmes et elles en recueillent que 7% du total des levées de fonds. A savoir aussi que les entreprises comptant au moins une fondatrice sont 63% plus performantes que celles fondées exclusivement par des hommes.

 

Article paru dans Ouest France le 11/12/2018

Lire l’article en ligne